Accueil

Ville d’agadir :

La ville d’ agadir entièrement reconstruite après un tremblement de terre en 1960, bâtie au bord de vastes étendues de plages protégées; pour devenir par la suite  un lieu de séjours particulièrement commode pour rayonner dans le SUD-OUEST du pays en accueillant tout le monde qui en quête de soleil, de sable et d’une version aseptisée des mystères de l’orient. Ce côté touristique fait souvent oublier l’importance commerciale et maritime croissante d’Agadir.

Cette sévère introduction achevée, reconnaissons toutefois que la plage d’agadir est agréable et que la ville d’agadir constitue une plaque tournante pratique pour se rendre dans l’Anti-Atlas(au sud–est).  Le lointain passé demeure obscur.

En 1505, un entreprenant marin portugais décida de construire un fort, Santa Cruz de Cap de Gué, à quelques kilomètres au nord de l’actuelle ville moderne. Vendu à l’État portugais huit ans plus tard, il devint un centre commercial fréquenté par les marchands portugais, génois et français. Repris par les marocains en 1541, il servit de comptoir pour les produits(en particulier le sucre de canne) de la région du Souss, puis amorça un lent déclin. Il fut finalement éclipsé, à la fin du XVIIIe siècle, par Essaouira, alors en pleine croissance.

Agadir